patient

ll s'agit de semaines entières passées à débusquer arbres, lianes, buissons ou herbacées. Ces moments sont importants, car je ne retourne habituellement pas dans une même région, par goût naturel de l'exploration et de la découverte de nouvelles merveilles botaniques. Avant la cueillette proprement dite, plusieurs semaines sont parfois nécessaires pour réunir les informations utiles : quelles zones, à quelle époque, quelles quantités, quelles graines ? Certaines sont faciles à trouver, car elles poussent sur le bord des chemins ou ont été plantées pour l’ornementation. C’est le cas du fameux Flamboyant, originaire de Madagascar, mais planté dans bien des pays. De nombreuses espèces en revanche sont plus timides et n'abondent que dans certaines régions reculées, à l'orée ou à l'intérieur même de forêts parfois impénétrables. Il faut suivre un sentier, une rivière, parfois avec un guide et ces expéditions incertaines requièrent une bonne dose de patience.

Il faut savoir que partir pour récolter est un risque qui demande beaucoup de temps, d'énergie et d'argent.Les graines proviennent de régions variées du globe pour offrir au public une plus grande diversité. Les découvertes sont parfois de mise, mais nombreuses sont aussi les déceptions sur le terrain. Bien qu’enrichissantes, des semaines entières s'avèrent parfois perdues : manque de zones sauvages, décalage des saisons, difficultés d’accès ou d’information... La partie Récoltes respectueuses vous donnera plus d'informations sur ce sujet.

bienvenu

En territoire zapatiste, la collecte des graines n'est pas exempte de risques !