Je ne pratique jamais de récolte dans une zone où les populations locales font un usage des graines. Cela n'aurait d'ailleurs que peu d'intérêt, dans la mesure où les locaux connaissent bien leurs "coins" (à l’instar de nos ramasseurs de champignons). Il suffit très souvent d'aller voir plus loin en suivant son intuition et sa connaissance des milieux.

Il faut savoir que de nombreuses graines et fruits sont malheureusement délaissés, à l'instar de nos noyaux qui permettaient jadis la confection de chapelets et de magnifiques sculptures. Gageons que la raréfication des ressources minérales et énergétique sur la planète nous rapprochera de ces magnifiques "déchets".

Les habitants d'une région donnée utilisent souvent le même type de plantes et ont fini par mettre en place de petites plantations pour faciliter leurs récoltes. Cela se pratique notamment dans certaines régions de l'Inde ou du Pakistan d'où proviennent nos « noix de lavage » (Sapindus mukorosi, ci-dessous au nord de la Thaïlande). 

Sapindus-rarak4